Réservation
en ligne
 

Séance 4

Concept : l’attachement

Obstacleréagir aux émotions

La 4ème séance était orientée sur la notion d’attachement et sur l’un des obstacles subtils à surmonter dans le chemin méditatif : nos réactions émotionnelles.

 

 

Toutes les techniques utilisées jusqu’à présent sont à votre disposition. Elles sont toutes complémentaires.

Il s’agit désormais – plus que jamais – de développer le plus souvent cet état de témoin neutre qui observe avec équanimité, tout ce qui se passe en vous et, en particulier :

  • Qu’est-ce qui anime mes désirs, quelles sont mes « réactions » pour combler mes désirs.
  • Qu’est ce qui provoque en moi des réactions de rejet, « je n’aime pas », et qui me donne envie de fuir certaines situations ?

Observer vos mécanismes au quotidien et notez vos prises de conscience dans votre carnet de bord.

Poème de Rumi : La Maison d’hôtes

  • Un Yoga nidra de 35mn qui vous fera travailler sur la façon dont l’émotion se manifeste dans votre corps.

Ce yoga nidra est un outil de prise de conscience que l’émotion – avant de nous submerger – commence par se manifester par des sensations corporelles que vous pouvez identifier, et au quotidien, observer ces signaux vous permettra tout de suite de pouvoir désamorcer une partie du processus qui nous fait perdre le contrôle.

Yoga ndira

Allongé (ou assis)

35mn

Stéphanie

Yoga nidra de 35mn allongé ou assis, suivi d’un temps de méditation à laisser venir ce qui se présente, observez, laissez passer.

 

Préparez-vous pour yoga nidra (éteignez votre téléphone, prévoyez de quoi vous couvrir, prévoyez un coussin ou une chaise pour méditer ensuite)

 

Si vous vous sentez trop fragile émotionnellement, ne pratiquez pas ce yoga nidra, ou mettez des « barrières », en vous sentant capable de sortir de l’exercice pour ne pas vous laisser submerger par une émotion, ce n’est évidemment pas l’objet recherché. On reste ici observateur, témoin de ce qui se passe en nous, on réactive des situations pour observer les sensations corporelles associées, et comprendre ces phénomènes précurseurs des montées émotionnelles. Cette expérience nous permettra de revenir au corps, à la respiration au  moment où les émotions se présenteront dans notre quotidien et peu à peu, réduire ce processus réactionnel inconscient qui laisse l’émotion prendre le dessus.

 

Méditation

Assis

17mn

Maud

D’ici la prochaine séance, observez dans votre quotidien le phénomène d’attachement basé sur le principe de rejet/désir, et notez dans votre carnet ce qui vous fait réagir : J’aime/Je n’aime pas ; Je veux/Je ne veux pas.

 

Essayez de mettre en pratique l’observation corporelle dans une situation émotionnelle, soit en amont, avant que l’émotion grandisse et prenne le dessus, soit pendant ou juste après, en observant les sensations corporelles et la respiration, et notez dans votre cahier l’émotion vécue et les sensations observées.

 

Et bien-sûr, méditez quotidiennement en observant ce qui se passe en témoin neutre et équanime, sans vous identifier : ni aux sensations corporelles, ni aux pensées, ni aux émotions… Voyez-les, laissez-les passer…

 

Bonne pratique !